deutsch|english|français
Jetzt spenden!

Jetzt auch mit Paypal bezahlen

 

 

 

Pleyel comme facteur de pianos

Klaviermanufaktur in Paris
Klaviermanufaktur in Paris
En 1807 Pleyel accrut ses affaires avec la fondation de la manufacture de piano " Maison Pleyel ". Avec l'aide d'Etienne-Nicholas Méhul et de Jean Henri Pape la firme du fondateur grandit rapidement. Les pianos de Pleyel, avec leur mécanique anglaise, étaient particulièrement appréciés par les compositeurs de l'ère romantique, tel Chopin, et plus tard par Rubinstein, Grieg et Cortot.
Klaviermanufaktur in Paris
Klaviermanufaktur in Paris
Nous apprenons à partir d'une lettre de Pleyel adressée à son fils Camille qu'il avait déjà construit cinquante pianos en 1808, et en 1834 mille instruments quittèrent la manufacture. Le fils aîné de Pleyel apprit d'abord à Londres la construction des pianos, et ensuite dans la firme paternelle ; il rejoignit la compagnie en 1815 et la mena à partir de 1824.
Camille Pleyel fut succédé par Auguste Wolff (1821 - 1887), un virtuose du piano et professeur au conservatoire de Paris, puis par Gustave Lyon (1857 - 1936), qui mena la compagnie jusqu'en 1930. A cette époque quelques 1500 familles dépendaient de la manufacture de pianos Pleyel.
La manufacture de pianos fut achetée en 1998 par Hubert Martigny.